Search

Juan BRANCO, le nouveau Saint Just , l'ange de la Terreur?

Des grandes écoles aux "gilets jaunes" en passant par WikiLeaks : qui est Juan Branco, l'avocat à la gueule d'Ange, l'auteur de "Crépuscule" en guerre contre Macron ?

"la captation du pouvoir par une petite minorité, qui s’est ensuite assurée d’en redistribuer l’usufruit auprès des siens, en un détournement qui explique l’explosion de violence à laquelle nous avons assisté." JB

Cet ennemi du Macronisme est un type brillant et merveilleux! Quel contraste avec toutes nos ordures politiques,corrompues incultes et inintelligentes !

"Petit con" pour les uns, "génie" pour les autres. L'avocat Juan Branco, 29 ans, divise. Après avoir été téléchargé plus de 100 000 fois sur Internet, où il était en accès libre, son brûlot anti-Macron de 320 pages, Crépuscule, publié le 21 mars, aurait déjà été vendu à 55 000 exemplaires selon sa maison d'édition. Le garçon y dénonce les mécanismes d'un "système oligarchique" qui aurait conduit Emmanuel Macron au pouvoir, les relations incestueuses entre politiques, milliardaires et journalistes. En bref, "l'entre-soi parisien". L'écriture est ardue, les phrases interminables, on est loin de l'efficacité d'un François Ruffin. "Il y a une musique dans son écriture, mais il ne se met pas à la place du lecteur, reconnaît le journaliste Denis Robert, qui a écrit la préface de Crépuscule. Il propose une synthèse explosive de petites choses que l'on savait déjà, qui expliquent que Macron est une imposture. Juan peut paraître arrogant mais ne l'est pas. Il rompt avec sa classe sans aucune intransigeance." 


Branco est l'incarnation de son livre, la colère que l'on lit dans ses pages, il la porte dans la rue au côté des gilets jaunes, dont il défend l'un des porte-parole, Maxime Nicolle. Mais aussi dans les interviews qu'il a données pour parler de l'arrestation d'un de ses clients, le fondateur de WikiLeaks, Julian Assange. Polo sport, jean, cheveux en bataille, il a le look, mais aussi la verve, l'enthousiasme, le fiel et la radicalité d'un étudiant brillant. Le jeune homme vient du milieu qu'il étrille.
Son père est le producteur portugais Paulo Branco, sa mère, espagnole, est psychanalyste. "J'ai connu les hauts et les bas de leurs vies, les faillites de mon père, le refus de s'embourgeoiser et les tensions que cela a créées au sein de la famille. J'ai un pied dedans, un pied dehors." Il grandit dans le 5e arrondissement. "Mes parents m'emmenaient dîner avec des gens incroyables. Soit c'est écrasant et destructeur, soit il y a une exigence très forte qui se met en place. La première chose à faire, c'est l'humilité et la tenue."
La suite sur :
http://bit.ly/2IwsXQm
http://bit.ly/2I48za9 

 Interdit d'interdire : Dialogue entre Michel Onfray et Juan Branco : le pouvoir en question
Juan Branco la caste de la corruption légale (Mafia à la tête de l'État)

Juan Branco, le gendre idéal de l’insurrection


http://bit.ly/2IyjvvI http://bit.ly/2I5K4K0
http://bit.ly/2Bu4fxe


Post a Comment

0 Comments